Passer au contenu principal

CGU et Mentions légales

www.SAY.media et la revue SAY sont édités par la société Finance Mag SAS au capital de 1 000 €, dont le siège est 9 rue André Darbon 33300 Bordeaux, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Bordeaux sous le numéro 820 036 473 (ci-après « Say.Media» ou le « Site »). Représentant légal : Guillaume-Olivier Doré, PDG.

Le site d’informations générales www.SAY.media permet un accès à différentes informations, ainsi qu’à différents services complémentaires, détaillés ci-après. Le Site est hébergé chez OVH SAS au capital de 10 069 020 € au RCS Lille Métropole 424 761 419 00045, Code APE 2620Z, N° TVA : FR 22 424 761 419, dont le siège social est au 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix – France.

Les marques SAY et Say.Media sont la propriété de Finance Mag SAS, 9 rue André Darbon, 33300 Bordeaux. Représentant légal : Guillaume-Olivier Doré, PDG.

Tout autre nom de produit, service ou concept est une marque déposée appartenant à son propriétaire respectif.
Les contenus de ce site internet sont protégés en matière de droit d’auteur.
Les vues exprimées n’engagent que leurs auteurs.
Les contenus des sites externes proposés par SAY.Media sont régis par leurs éditeurs respectifs.
Copyright © Finance Mag SAS. Tous droits réservés.

conditions générales d’utilisation

Les présentes conditions générales d’utilisation, (« CGU« ), soumises au droit français, ont vocation à régir l’utilisation du Site ainsi que l’utilisation des différents services payants ou gratuits (ci-après le(s) « Service(s) »). La navigation dans le Site et/ou l’inscription à un Service emporte de plein droit acceptation expresse et sans réserve des CGU par l’utilisateur du Site.

En cas de non respect des termes des présentes CGU, Say.Mediase réserve le droit de prendre toute mesure de nature à préserver ses intérêts et notamment à en assurer l’exécution. Say.Mediapourra notamment à cette fin assigner l’utilisateur du Site en responsabilité civile et/ou pénale.

Toute condition contraire non acceptée par Say.Medialui est inopposable. Le fait pour Say.Mediane pas se prévaloir d’une des présentes conditions générales n’équivaut pas à une renonciation du Say.Mediaà s’en prévaloir ultérieurement.

Article 1

Contenu : désigne l’ensemble des informations et publications accessibles dans le Site et notamment sa structure générale, les textes, les données chiffrées, les graphiques et tableaux, les images animées ou non, les vidéos, les sons, les liens hypertextes dont le Site est composé, les signes distinctifs, marques et logos constituant sa charte graphique et les bases de données associées.

Newsletter : désigne le formulaire d’inscription permettant à l’Utilisateur de s’inscrire pour bénéficier de tout ou partie des Services de Finance Mag.

Site : désigne l’ensemble des contenus et services proposés sur le site accessible à l’adresse https://www.finance-mag.com/…, quelle que soit la rubrique ou son sous-domaine.

Utilisateur : désigne tout personne utilisant le Site pour la consultation des contenus, et l’utilisation des services proposés par le Site.

Article 2

Le Site propose notamment à l’Utilisateur :

  • la consultation de contenus et d’informations présents sur le Site
  • différents Services, lui permettant d’avoir accès à un contenu spécifique et particulier et/ou condensé, de partager et de bénéficier de services et d’offres promotionnelles spécifiques.

Les Services regroupent notamment les services suivants :

  • des Services gratuits offrant notamment un espace “Insider” pour permettre à ses membres de contribuer (sous réserve d’éligibilité) à Finance Mag, de disposer d’un espace personnel, ou d’accéder à un contenu spécifique et particulier et/ou condensé de l’actualité fintech et financière ;
  • des Services gratuits sur inscription elle-même gratuite (telle que la newsletter SAY ou encore des accès privilégié à des événements) ;
  • des services payants sur abonnement.

L’Utilisateur est informé que l’accès libre et gratuit aux Contenus et Services du Site, est financé par les revenus liés à la publicité diffusée sur ces espaces. Il accepte par conséquent l’affichage de la publicité sur le Site.

En sa qualité d’éditeur du Site, Finance Mag SAS est libre de commercialiser auprès des annonceurs de son choix les espaces publicitaires du Site. L’Utilisateur reconnaît ne disposer d’aucun droit sur ces espaces publicitaires et s’interdit toute demande ou action à ce titre.

Article 3

L’Utilisateur s’interdit de reproduire et/ou d’utiliser les marques et logos présents sur le Site, ainsi que de modifier, copier, traduire, reproduire, vendre, publier, exploiter et diffuser dans un format numérique ou autre, tout ou partie des informations, textes, photos, images, vidéos et données présents sur le Site, qui constituent des œuvres au sens des dispositions de l’article L112-1 du code de la propriété intellectuelle.

L’Utilisateur reconnaît que le Site et les Services sont constitués de plusieurs bases de données, mises à disposition par Finance mag, en qualité de producteur des dites bases de données au sens des articles L.341-1 et suivants du code de propriété intellectuelle. Dès lors, l’Utilisateur, en application de ces dispositions, s’interdit également, de procéder, de quelque façon que ce soit, à toute extraction, utilisation à quelque titre que ce soit, stockage, reproduction, représentation au public ou conservation, directe ou indirecte, partielle ou totale, y compris en mémoire tampon ou temporaire, qualitativement ou quantitativement substantielle du contenu d’une ou plusieurs des bases de données du Site.

La violation de ces dispositions impératives soumet le contrevenant, et toutes personnes responsables, aux peines pénales et civiles prévues par la loi.

Finance mag et/ou ses partenaires sont les titulaires exclusifs de tous les droits de propriété intellectuelle attachés au nom, logo et marques du Site, à sa structure et habillage, aux bases de données ainsi qu’au contenu et ce, dans le monde entier.

Finance mag consent à l’Utilisateur du Site un droit d’usage privé, non collectif et non exclusif sur son contenu. Ce droit est limité au droit d’imprimer un ou plusieurs articles et/ou de l’enregistrer sur son ordinateur (ou autre support digital tel que mobile et tablette) pour son usage personnel exclusivement (y compris dans le cadre d’un abonnement pour les contenus payants). Toute mise en réseau, toute rediffusion, toute exploitation dans un cadre professionnel ou commercial ou toute commercialisation du Contenu auprès de tiers, sous quelque forme que ce soit, est strictement interdite sauf accord préalable de Finance mag. Il en est de même des flux RSS et les newsletters. Les personnes souhaitant exploiter ou utiliser tout ou partie du Contenu dans un cadre professionnel ou commercial, sont invités à en demander l’accord préalable à contact@finance-mag.com

Article 4

L’Utilisateur utilise le Site ainsi que ses Services à ses risques et sous son entière responsabilité. Finance mag ne peut garantir en aucun cas que le Site ainsi que ses Services ne subiront aucune interruption. L’obligation de fourniture du Site et de ses Service se limite à une obligation de moyen.

Le Contenu, les commentaires et toute autre donnée affichés dans le Site n’ont pas vocation à constituer des conseils sur la foi desquels une quelconque décision pourrait être prise par l’Utilisateur. Finance mag décline toute responsabilité quant à la foi placée par tout Utilisateur du Site dans ces données et informations, ou par toute personne pouvant être informée de ce Contenu. L’Utilisateur ne doit en aucun cas considérer comme acquis que le Contenu ou autres informations présentées sur le Site sont exactes ou à jour, mais devra vérifier indépendamment par lui-même toutes ces informations.

Finance mag et ses partenaires ne sauraient être tenus pour responsables d’un quelconque dommage, direct ou indirect, consécutifs, spéciaux, accessoires, dissuasifs pouvant résulter d’erreurs, d’omissions ou de retards dans la transmission d’informations sur le Site, de la perte de l’information.

De même, les informations que l’Utilisateur obtient dans le Site ou dans le cadre des Services proposés par Finance Mag, que ce soit dans le Site, par courrier électronique ou sous forme de message texte, ne donnent droit à aucune garantie de Finance Mag. Toutes les informations et données diffusées dans le Site sont puisées aux meilleures sources et sont fournies à titre d’information. La fourniture de ces données ne saurait être assimilée, de quelque façon que ce soit, à un conseil spécifique ou à une aide à la décision.

Les photographies et les textes reproduits et illustrant les produits présentés ne sont pas contractuels. En conséquence, la responsabilité du Site ne saurait être engagée en cas d’erreur dans l’une de ces photographies ou l’un de ces textes.

Les Contenus proposés sont conformes à la législation française en vigueur. La responsabilité de Finance Mag ne saurait être engagée en cas de non-respect de la législation du pays de connexion.

Article 5

Le Site est par principe accessible 24/24h, 7/7j, sauf interruption, programmée ou non, pour les besoins de sa maintenance ou cas de force majeure. Etant de fait soumis à une obligation de moyens, Say.Mediane saurait être tenu responsable de tout dommage, quelle qu’en soit la nature, résultant d’une indisponibilité du Site ou d’un ou de plusieurs Services, ou résultant de la présence de virus dans le Site.

Article 6

Le Site comporte des informations mises à disposition par des sociétés externes ou des liens hypertextes vers d’autres sites qui n’ont pas été développés par Finance mag. L’existence de liens du Site vers d’autres sites ne constitue en rien une validation de ces sites ou de leur contenu par Finance mag. Il appartient à l’Utilisateur d’utiliser ces informations avec discernement et esprit critique. La responsabilité de Say.Mediane saurait être engagée du fait des informations, opinions et recommandations formulées par des tiers.

Fintech mag ne dispose d’aucun moyen pour contrôler ces sites (et/ou les produits et services qu’ils proposent) et ces sources, et ne répond pas de la disponibilité de tels sites et sources externes ni ne la garantit.

Say.Mediane s’approprie pas les contenus auxquels ces sites ou sources donnent accès, et exclut toute responsabilité et garantie en ce qui concerne leurs contenus.

Les liens sont réalisés en partie automatiquement, et ne peuvent être tous vérifiés par Finance mag. Si toutefois, dans les pages du Site, se trouve un lien avec une page externe dans laquelle des contenus illicites venaient à être diffusés par un tiers, Say.Mediaeffacera, après avoir été dûment informé desdits contenus, le lien avec cette page.

Article 7

Aux fins de bénéficier de l’intégralité des Services du Site, l’Utilisateur doit s’inscrire à la newsletter prévue à cet effet. L’inscription à la newsletter Say.Mediaest destinée à l’usage des personnes majeures. Elle est ouverte aux mineurs mais sous la surveillance d’un adulte et pour la partie gratuite exclusivement. Nonobstant ce qui précède, il est rappelé qu’en vertu de l’article 1124 du Code Civil, les mineurs non émancipés sont incapables de contracter. En conséquence, Say.Mediane saurait être tenu responsable en cas de collecte à son insu de données nominatives relatives à un mineur.

En s’inscrivant à la newsletter, l’Utilisateur garantit fournir des informations exactes et à jour concernant son identité et ses coordonnées. Il s’engage notamment à fournir une adresse électronique dont il est propriétaire. Say.Mediase réserve le droit de refuser une inscription s’il a des doutes sur ces informations. L’Utilisateur s’engage à immédiatement informer Say.Mediade toute utilisation non autorisée de son compte et de toute atteinte à la confidentialité et à la sécurité de ses moyens d’identification en s’adressant à : contact@say.media.

Tous les Utilisateurs peuvent lire les articles et commentaires et, éventuellement les commenter. Il demeure à tout moment libre de modifier la teneur des données personnelles communiquées à cette occasion. L’utilisation du Site suite à l’inscription à la newsletter est valable pour une durée indéterminée. Finance mag se réserve la possibilité d’y mettre fin à tout moment, par courrier électronique, moyennant un préavis raisonnable.

Say.Mediase réserve également la possibilité de supprimer tout article ou commentaire porté à sa connaissance qui contreviendrait manifestement aux règles mentionnées dans les CGU ou qui feraient l’objet d’un signalement de la part des tiers.

Article 8

Les données personnelles identifiées comme étant obligatoires au sein de la Newsletter sont nécessaires pour bénéficier des fonctionnalités du Site et des Services. Elles peuvent être utilisées par Finance mag, conformément aux dispositions légales en vigueur, à des fins de prospection directe pour proposer aux Utilisateurs des produits ou services analogues à ceux pour lesquels l’Internaute s’est inscrit. Au cas où les dispositions légales imposeraient l’accord spécifique de l’Utilisateur pour la communication de données précises, ce dernier pourra, au cours de son inscription, en cliquant sur le bouton correspondant pour le désactiver, refuser de donner son accord. L’accord donné par l’Utilisateur peut également être à tout moment révoqué par l’envoi d’un courrier électronique à l’adresse suivante : contact@finance-mag.com. Ces données sont confidentielles. En conséquence, conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, l’Utilisateur dispose d’un droit d’accès et de rectification des données personnelles le concernant. À cela s’ajoute un droit de récupération de ses données. Il peut exercer ces droits par courrier électronique contact@finance-mag.com.

Certains services personnalisés requièrent que l’Utilisateur accepte la pose de cookies. Un cookie ne permet pas d’identifier l’Utilisateur. Il enregistre uniquement des informations relatives à la navigation de son terminal (ordinateur, tablette, téléphone) sur le Site (pages consultées, etc…) qui pourront être lues lors de visites ultérieures.

La fourniture de ces informations est indispensable pour profiter de certains Services. Say.Media respecte la vie privée de ses Utilisateurs et se conforme strictement aux lois en vigueur sur la protection de la vie privée et des libertés individuelles.

Article 9

Les présentes CGU sont soumises à la loi française. En cas de litige les tribunaux français seront seuls compétents.

Article 11

Dans l’éventualité où d’une des dispositions des présentes CGU serait réputée inapplicable en vertu du droit en vigueur, l’Utilisateur et Say.Mediaconviennent de la renégocier en toute bonne foi afin de préserver la position économique dont elles bénéficient au plus près de celle mentionnée au titre de la disposition rendue inapplicable.

S’ils ne parviennent pas à remplacer cette disposition de façon mutuellement acceptable et applicable, cette disposition sera exclue des présentes et le reste des CGU seront interprétées comme si ladite disposition était exclue et resteront applicables.

Article 12

Say.Mediase réserve la possibilité d’adapter ou de modifier à tout moment les présentes CGU. Les nouvelles conditions générales seront, le cas échéant, portées à la connaissance de l’Utilisateur par modification en ligne.

  1. La fausse promesse de l’AUKUS - icono

    La fausse promesse de l’AUKUS

    Mark Leonard

    Dans leur nouvel accord de sécurité et de technologie avec l’Australie, l’Amérique et la Grande-Bretagne ont obtenu des gains tactiques au détriment des objectifs stratégiques dans la région indopacifique. En réalité, étant donné que l’accord a profondément divisé l’Occident, le plus grand gagnant à long terme pourrait bien être la Chine.

    0
  2. Adieu au statu quo allemand  - icono Le président chinois Xi Jinping accueille la chancelière allemande Angela Merkel lors du sommet du G20 à Hangzhou (Chine) le 4 septembre 2016.

    L’adieu au statu quo allemand

    Melvyn Krauss

    Les Verts et les sociaux-démocrates ayant obtenu de bons résultats aux élections fédérales allemandes, il est probable que les chrétiens-démocrates de la chancelière sortante Angela Merkel soient relégués dans l’opposition. L’espoir est maintenant que la politique économique allemande commence à se tourner vers l’avenir, plutôt que vers le présent.

    0
  3. L’Alliance transatlantique après l’Afghanistan - icono Tribune officielle de l'OTAN avant la cérémonie d'ouverture du sommet de l'OTAN à Bruxelles le 11 juillet 2018.

    L’Alliance transatlantique après l’Afghanistan

    Charles Kupchan & Gunther Hellmann

    L’alliance transatlantique connaît une période de restauration après les dégâts causés par l’ancien président américain Donald Trump. Mais comme la sortie désordonnée de l’Occident d’Afghanistan l’a clairement montré, les États-Unis et leurs alliés européens doivent entreprendre des efforts déterminés pour se préparer aux formidables défis auxquels ils sont désormais confrontés.

    0
  4. Le défi brûlant de l'Amérique latine - icono Un pompier surveille la forêt brûlée dans l'Amazonie bolivienne. Santa Cruz (octobre 2019).

    Le défi brûlant de l’Amérique latine

    Jorge Gastelumendi

    La pandémie de Covid-19 a frappé l’Amérique latine de plein fouet, rendant encore plus difficile pour la région de poursuivre une décarbonation rapide et une résilience climatique. Mais si les responsables politiques parviennent à associer les politiques climatiques à un programme social plus large, ils peuvent commencer à transformer les coûts potentiels en avantages à long terme.

    0
  5. Parier sur l'Italie - icono Mario Draghi, le premier ministre italien, s'exprime lors d'une conférence de presse à Rome, le 16 avril 2021.

    Parier sur l’Italie

    Michael Spence

    L’Italie a connu plus de deux décennies de faible croissance économique et de performances inférieures à son potentiel. Mais deux facteurs semblent aujourd’hui changer la donne : la mise en place d’un gouvernement crédible et efficace et la volonté retrouvée de l’Union européenne d’apporter un soutien budgétaire solide.

    0
  6. De l’intention à l’action à la COP26 - icono

    De l’intention à l’action à la COP26

    Patricia Espinosa

    Les preuves de la catastrophe qui nous attend si nous ne faisons pas face au changement climatique continuent de s’accumuler. Les récentes inondations dévastatrices en Asie et en Europe occidentale, les températures record en Amérique du Nord et les incendies de forêt qui font rage dans le sud de l’Europe nous rappellent qu’aucun pays n’est à l’abri. L’avenir de chacun d’entre eux dépend des actions de tous.

    0
  7. A la rencontre des licornes françaises - icono - P9291196

    À la rencontre des licornes françaises : Believe et OpenClassrooms

    Jean Rognetta & Ferdinand Le Coz

    OpenClassrooms a remporté le 29 septembre le Trophée des futures licornes qui a identifié, ces quatre dernières années, toutes les start-up françaises qui ont dépassé le milliard d’euros de valorisation. Ce spécialiste de la formation en ligne succède à Believe, une plateforme musicale qui, peu après avoir reçu le Trophée 2020, s’est introduite en Bourse, levant plus de 300 millions d’euros. SAY s’invite au passage de relais.
    Propos recueillis par Jean Rognetta et Ferdinand Le Coz.

    0
  8. La nécessité de l’AUKUS face à la Chine - icono Le Premier ministre britannique Boris Johnson accueillant le 14 juin 2021, au 10 Downing Street, le Premier ministre australien Scott Morrison.

    La nécessité de l’AUKUS face à la Chine

    Chris Patten

    La diplomatie entourant le récent accord entre l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis a laissé beaucoup à désirer, et le Premier ministre britannique Boris Johnson va maintenant concentrer ses efforts sur l’apaisement avec les Français. Mais cet accord ne devrait pas être le dernier entre des puissances partageant les mêmes idées pour contrer l’agression chinoise.

Modifier vos préférences pour la Newsletter

Set up Notification

Pour recevoir des notifications par e-mail concernant cet {entity_type}, veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous.

Si vous n'êtes pas déjà inscrit, cela créera un compte SAY pour vous. Vous devriez recevoir un e-mail d'activation sous peu.