Passer au contenu principal

Ana Palacio

Ana Palacio

9 articles

Femme politique espagnole.
Première femme ministre des Affaires étrangères d’Espagne (de 2002 à 2004).

  • 1948 - Naissance à Madrid le 22 juillet
  • 1981 – Professeur de sciences politiques à l’Université complutense (Madrid).
  • 1984 – Passe avec succès son concours d’avocate. Et devient Juriste universitaire.
  • 1994 – Élue députée au Parlement européen, puis de nouveau en 1999, où elle préside diverses commissions.
  • 2002 – Devient la première femme ministre des Affaires étrangères d’Espagne, poste qu’elle occupe jusqu’en 2004.
  • 2002 – Présidente de la conférence des présidents de commission, et représentante du gouvernement espagnol à la Convention sur l’avenir de l’Europe, dont elle intègre la présidence, sous la direction de Valéry Giscard d’Estaing.
  • 2004 – Élue au Congrès des députés.
  • 2006 – nommée vice-présidente et conseillère juridique de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (pour quelques mois seulement).
  • 2007 – Intègre la commission pour la libération de la croissance française présidée par Jacques Attali.
  • 2008 – Directrice internationale et marketing d’Areva.
  • 2012 – Nommée membre du Conseil d’État par le gouvernement de Mariano Rajoy, aux côtés d’Isabel Tocino, José María Michavila et Juan José Laborda.
  • 2014 – Quitte l’enseignement supérieur public pour rejoindre plusieurs universités privées.
Trier par :
  1. La mort lente des institutions internationales
    2021.11.22 - Ana Palacio - La mort lente des institutions internationales - shutterstock_1091235857

    La mort lente des institutions internationales

    24 nov. 2021 Ana Palacio

    Si la pandémie de Covid-19 a mis en évidence les lacunes des institutions internationales, elle a également montré, une fois de plus, que les plus grands défis actuels sont de nature mondiale. Dans ce contexte, la défense des institutions multilatérales n’est pas une manifestation de « nostalgie ». Il s’agit plutôt d’un acte de réalisme. Peu de gens profiteraient de l’effondrement de l’ordre existant. La question est de savoir si la confiance du public peut être restaurée avant qu’il ne soit trop tard.

    0
  2. Le vide que laissera Merkel
    shutterstock_1584666721 Brussels, Belgium. 17th Oct. 2019. Angela Merkel, Chancellor of Germany gives a media conference at the conclusion of an EU summit.

    Le vide que laissera Merkel

    10 août 2021 Ana Palacio

    Alors que la chancellerie allemande s’apprête à se séparer de sa figure historique, Angela Merkel, l’incertitude règne.Le départ de la femme qui cimente l'union des Européens sera lourd de conséquences, si la Commission reste incapable de fédérer et l'Allemagne d'imposer une direction à la politique extérieure de l'Union européenne.

    0
  3. Lutte d’influence en Amérique latine, le grand oubli de l’Europe
    shutterstock_1556903240 Santiago de Chile Chile 29 October 2019 People crowds protesting at Santiago de Chile streets in Plaza de Italia during latest Chile protests and general strike. Police repeal the crowd with tear gas

    Lutte d’influence en Amérique latine, le grand oubli de l’Europe

    26 juil. 2021 Ana Palacio

    L’Europe se berce de l’illusion d’une relation économique idyllique avec l’Amérique Latine. Pourtant, à l’heure où les crises s’enchainent dans cette région où l’influence chinoise progresse de jour en jour, tout reste à construire.

    0
  4. Le dernier échec stratégique de l'Europe
    shutterstock_1638514492 Chinese sailors aboard the Type 052B destroyer or Guangzhou class destroyer - Taranto, Puglia, Italy - 02/08/2010

    Le dernier échec stratégique de l'Europe

    18 mai 2021 Ana Palacio

    Fin avril, les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne ont approuvé la Stratégie de l'union pour la coopération dans la région Indo-Pacifique. Il s'agit d'une mesure opportune qui témoigne d'une prise de conscience de l'importance stratégique croissante de cette région . Toutefois, comme c'est souvent le cas avec les cadres de l'UE, cette stratégie comporte beaucoup de plans vagues, de grands principes, de jargon bureaucratique et peine à exposer une réelle clarté stratégique.

    0
  5. Libéraux sans boussole
    Libéraux sans boussole
    Sélection abonnés

    Libéraux sans boussole

    21 avr. 2021 Ana Palacio

    ABONNÉS • Aujourd’hui, les États-Unis sont loin d’avoir gardé l’influence hégémonique qu’ils avaient il y a encore une génération. Donald Trump y a mis fin, peut-être définitivement, et l’Europe ne manifeste que peu d’intérêt pour la défense de ses valeurs fondamentales. En conséquence, le libéralisme et le progressisme ont perdu leur boussole (paru dans SAY 4, 2e trim. 2021).

    0

Notre sélection

Et si la pandémie n’était qu’un stress test - icono © PopTika- Shutterstock

« Et si la pandémie n’était qu’un stress test »

Jacques Attali

Auteur du rapport sur l’économie positive en 2012, Jacques Attali se dit sceptique sur les leçons que l’humanité est en train de tirer de la pandémie. Il s’interroge sur l’incurie ou l’inefficience de l’ensemble des organisations des Nations unies. Et il prône une « économie de la vie » tournant le dos aux énergies fossiles : santé, éducation, agriculture saine, énergies propres, culture, médias et démocratie… (paru dans SAY 5, 3e trim. 2021)

0

À la Une

  1. Les grands enjeux de 2022 - shutterstock_1925043176

    Les grands enjeux de 2022

    Jim O'Neill

    Personne ne sait quelle tournure prendra la pandémie ou si les récentes augmentations de prix seront transitoires, ce qui signifie que les prévisions économiques sont devenues encore plus hasardeuses que jamais. Néanmoins, certaines tendances doivent être surveillées de plus près que d’autres, et certaines politiques doivent être modifiées quoi qu’il arrive.

    0
  2. shutterstock_2005471187 © Samrit Pholjan / Shutterstock.com

    Ce qui compte vraiment dans la compétition Sino-américaine

    Joseph Nye

    Bien que les États-Unis soient depuis longtemps à la pointe de la technologie, la Chine constitue un défi de taille dans des domaines clés. Mais, en fin de compte, l’équilibre des forces sera déterminé non pas par le développement technologique, mais par la diplomatie et les choix stratégiques, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

    0
  3. L’hypocrisie mondiale autour du charbon - shutterstock_1142286308 Centrale électrique au charbon dans le smog hivernal à Bushra, près d'Allahabad, le 28 décembre 2015.

    L’hypocrisie mondiale autour du charbon

    Shashi Tharoor

    La position de l’Inde sur le charbon lors de la récente conférence sur le changement climatique (COP26) a suscité de vives critiques, mais les économies occidentales les plus riches n’ont pas fait grand-chose pour aider la transition écologique des pays en développement. L’Inde, concernée par les conséquences du réchauffement, fera un effort de bonne foi pour contribuer à éviter la catastrophe climatique, mais seulement dans les limites de ce qu’elle peut faire.

    0
  4. L’ère de la « non-paix » - shutterstock_1660126939 Migrants rassemblés à l'intérieur de la zone tampon de la frontière Turquie-Grèce, à Pazarkule, dans le district d'Edirne, le 20 février 2020.

    L’ère de la « non-paix »

    Mark Leonard

    Les récentes tragédies migratoires dans la Manche et aux frontières occidentales de la Biélorussie montrent à quel point les civils sont devenus des armes involontaires dans une nouvelle ère de conflits perpétuels. Les gouvernements se rendant coupables de mauvais comportements sous couvert d’hypocrisie et de déni plausible, une course « vers le fond » est déjà en cours.

    0
  5. La fin du consensus économique - shutterstock_1704617221 La présidente de la Commission européenne Ursula Von Der Leyen lors de laConférence de presse sur la réponse de l'Union européenne à la crise du coronavirus, à Bruxelles, le15 avril 2020.

    La fin du consensus économique

    Jean Pisani-Ferry

    Alors que le choc de la pandémie de Covid-19 a initialement suscité l’unité et la convergence en Europe, la phase actuelle de la crise est beaucoup plus délicate sur le plan économique et politique. Si elle est mal gérée, elle peut rouvrir de vieilles blessures et briser la légitimité nouvellement acquise des décideurs politiques.

Modifier vos préférences pour la Newsletter

Set up Notification

Pour recevoir des notifications par e-mail concernant cet {entity_type}, veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous.

Si vous n'êtes pas déjà inscrit, cela créera un compte SAY pour vous. Vous devriez recevoir un e-mail d'activation sous peu.