Vers un grand rebond ?

Vers un grand rebond ?

Le plus grand espoir pour du monde entier est sans doute que 2021 soit une année de transformation bénéfique : une reprise économique rapide, la volonté des entreprises de passer à l'offensive avec des modèles économiques redimensionnés et des gouvernements qui pensent à « reconstruire en mieux ». Le risque, encore insuffisamment apprécié, est que les décideurs politiques se retrouvent à passer la plus grande partie de l'année à traiter les dommages existants et futurs causés par la crise due à la Covid-19.

Il y a quatre bonnes raisons d'être optimiste quant à 2021. Tout d'abord, les scientifiques et les firmes pharmaceutiques travaillent avec acharnement au développement d'un vaccin, soutenu par un financement public direct et indirect considérable. Certains signes indiquent que quelques vaccins pourraient bientôt être approuvés. Ceci ouvrirait la voie à l'immunité collective nécessaire pour que les interactions économiques et sociales reviennent à la normale.

Deuxièmement, une partie importante du secteur privé (soutenue par des marchés de capitaux largement ouverts offrant un financement abondant et peu coûteux) s’est occupée à réfléchir et à planifier le monde post-pandémique. Les entreprises cherchent à sortir de la crise avec un meilleur équilibre entre résilience et efficacité. Elles cherchent aussi à acquérir une plus grande flexibilité opérationnelle sur le plan de la gestion des crises, chose qu'elles n'ont pu faire que lorsqu'elles ont été contraintes d'adopter un modèle de gestion des crises très incertain et inéquitable.

Troisièmement, les difficultés de gestion liées à la pandémie ont mis en évidence les innombrables lacunes des entreprises et des gouvernements locaux et nationaux en matière de gouvernance. La crise de la Covid-19 a également mis en évidence des failles majeures dans la coordination mondiale et régionale et a permis de sensibiliser le public aux événements à faible probabilité et à fort impact. Tout cela doit contribuer à accélérer l'adaptation essentielle des structures de gouvernance d'hier aux réalités plus fluctuantes d'aujourd'hui.

Nous espérons que vous appréciez SAY.

Pour continuer votre lecture, abonnez-vous.

S'abonner

https://www.say.media/ycKqdY9