shutterstock_1751672183 Black Lives Matter Rally, Frankfurt, Germany. June 6th 2020. Protesters rising fists in solidarity for black lives matters.

L'appel à la liberté de François Sureau

Depuis de nombreuses années, François Sureau s’est engagé pour la préservation des libertés publiques. Dans ce « Tracts », il nous explique comment les Français ont accepté une réduction importante de leur liberté au nom de principes dits « supérieurs ». Maître Sureau nous explique que la société actuelle accepte trop facilement les atteintes « politiques » à notre démocratie. Il nous incite à la réflexion afin de revenir aux fondements de la liberté !


Les paroles de Jean-Patrick Capdevielle de sa chanson :

S'abonner à SAY
3écrans+4couv transparent 240 dpi

S'abonner à SAY

Profitez d'un accès illimité aux idées et opinions des plus grands penseurs du monde, y compris des lectures hebdomadaires, des critiques de livres et des interviews !  

Offre de l'été : 70€ au lieu de 78€

S'abonner maintenant !

« Quand t’es dans le désert depuis trop longtemps
Tu t'demandes à qui ça sert
Toutes les règles un peu truquées du jeu qu'on veut te faire jouer
Les yeux bandés » viennent en écho avec les propos de Maître Sureau. Ce dernier nous explique que la liberté à un prix, celui de laisser autrui s’exprimer et de pouvoir être blessé, révolté ou atteint par des opinions contraires. Pourquoi anticiper le délit et le crime ? Les lois actuelles ne font plus confiance aux citoyens et répriment les « éventuelles » intentions et non les plus les actes. Pour François Sureau, nous assistons à une réelle bascule des fondements de notre droit. « Nous assistons sans mot dire au remplacement de l’idéal des libertés par le culte des droits. C’est ainsi que personne ou presque ne se choque plus de la multiplication des lois répressives dès lors qu’elles semblent faites pour punir notre voisin et pas nous-même. » Le sujet actuel du « passe sanitaire » est significatif de ce débat. Dans quelle société souhaitons-nous vivre ? Un pays où la liberté est préservée ou dans une communauté où le mot libre perd de son sens au profit du mot sécurité. Cela va être l’enjeu de la prochaine campagne présidentielle car au nom de la protection, de nouvelles règles émergent qui brident la liberté de penser et d’agir des Français. François Sureau cite quelques exemples récents, qui ont même été approuvés par le Conseil Constitutionnel, comme la liberté de consulter des sites Internet, la liberté de manifester ou la mise en place d’un état d’urgence… Ces mesures n’ont pas montré leur efficacité et c’est pourquoi la conclusion du livre devrait faire réfléchir le plus grand nombre « Les inconvénients de la liberté, même chèrement payés, ne l’emporteront jamais sur ses avantages, puisque c’est elle, et elle seule, qui soutient la vocation de l’homme. » 

à propos de l'auteur : François Sureau, après avoir été au Conseil d’Etat, est devenu avocat. Il est l’auteur de nombreux romans, essais et recueils de poèmes et de nouvelles. Il est membre de l’Académie française. Il est le premier rédacteur des statuts du mouvement En Marche

https://www.say.media/8omc477