Le récit familial de Philippa Motta

Le roman débute au moment où Hector dépose sa femme Philippa, qui refuse ce prénom et se fait appeler Lili, au service psychiatrique du centre hospitalier proche de son domicile un 22 avril 1969. Élégante, belle, elle impressionne par sa prestance, y compris dans cet univers si particulier. A partir de ce premier jour si particulier, Lili va raconter à son petit carnet rouge, sa vie, ses émotions, ses colères, ses traumatismes, son mal de vivre !

Pourquoi est-ce elle qui porte la folie d’une famille, d’une lignée ? Pourquoi révèle-t-elle ce stigmate qui à jamais l’empêchera de vivre et la tourmentera tout au long de sa vie ? C’est le portrait d’une femme magnifique en lutte avec une existence qui la brise.

S'abonner à SAY
3écrans+4couv transparent 240 dpi

S'abonner à SAY

Profitez d'un accès illimité aux idées et opinions des plus grands penseurs du monde, y compris des lectures hebdomadaires, des critiques de livres et des interviews !  

Offre de l'été : 70€ au lieu de 78€

S'abonner maintenant !

Pour son premier roman, Philippa Motte propose un récit très poignant et très personnel sur sa grand-mère. Elle balaie des sujets douloureux : les premières amours, l’avortement forcé, l’alcoolisme, la dépression, les liens manipulateurs dans un couple, la transmission des non-dits dans une famille de génération en génération. C'est une très belle histoire de transmission et de réparation et de « psycho-généalogie », aussi. C'est l'émouvante histoire d'une femme en colère, sensible, malmenée et privée de liberté. C'est une histoire à la fois singulière et plurielle tant elle fait écho à d'autres. Un témoignage fort et nécessaire. L’écriture est belle et sensible. Plus qu’un roman une bombe d’émotions, il bouleverse, il trouble : un roman à part.

à propos de l'auteure : Philippa Motte est formatrice et consultante spécialisée sur les thématiques de la santé mentale et du handicap psychique au travail. Elle publie son premier livre chez Stock.

https://www.say.media/6Mf2QDR