Consolider la reprise chinoise - shutterstock_1825179080 L a Chine revit après avoir maitrisé la première vague de l’épidémie due à la Covid-19. Ici dans une rue piétonne de Jianghan (Hubei ) le jour de la fête nationale.

La reprise chinoise

La Chine est sur la voie de la reprise économique après la crise de la Covid-19. Les taux de croissance négatifs des investissements, de l'activité manufacturière et de la consommation, ont inversé leurs courbes pour revenir dans la zone positive. Certains indicateurs, comme les exportations, ont même dépassé les attentes, enregistrant un taux de croissance positif de plus de 10 % au troisième trimestre de l'année.

La manière dont une économie se remet d'un choc économique détermine la solidité de sa reprise. En 2009, le plan de relance de 4 000 milliards de yens (605 milliards de dollars) du gouvernement chinois, mis en place à la suite de la crise financière mondiale, a entraîné un boom de crédits et gonflé le secteur bancaire parallèle. Ceci a fait grimper les niveaux d'endettement à des niveaux alarmants.

La réponse globale de la Chine a en effet permis de sauver l'économie et de maintenir des taux de croissance impressionnants. Toutefois, l'afflux d'investissements dans les projets d'infrastructure et le logement, ainsi que dans les bilans des grandes entreprises d'État, a créé des distorsions économiques encore plus importantes qu'avant la crise. Au cours de la prochaine décennie, la croissance globale de la productivité a ralenti.

Aujourd'hui encore, la reprise de la Chine repose sur un ambitieux plan de relance associé à des mesures de lutte contre le virus afin que le travail et les autres activités économiques puissent reprendre. Mais jusqu'à présent, la plupart des dépenses ont été effectuées par le secteur public plutôt que par le secteur privé. De plus, des chiffres récents montrent que la relance de la Chine après la crise est due à des investissements dans les infrastructures et le logement, mais que la croissance de la consommation a été faible et loin de la tendance d'avant la crise.

Nous espérons que vous appréciez SAY.

Pour continuer votre lecture, abonnez-vous.

S'abonner

https://www.say.media/Rysv977