La mort par algorithme ? - Herbing - seele Reconnaissance des citoyens via un concept de l’IA qui collecte et analyse les données humaines, pour une ville sûre dans le futur.

La mort par algorithme ?

Notre époque géologique, l'Anthropocène, au cours de laquelle l'humanité façonne le destin de la planète, se caractérise par des menaces existentielles. Certaines d'entre elles sont abordées dans des plans d'action tels que les objectifs de développement durable des Nations unies. Cependant, il semble que nous nous trouvions pris entre la certitude devoir changer notre comportement et le maintien de nos habitudes bien enracinées.

Face à un monde surpeuplé, nombreux sont ceux qui se demandent quelle est la valeur de la vie humaine. La pandémie due à la Covid-19 a soulevé cette question une fois de plus et l'a formulée en des termes très clairs : si les ressources ne sont pas suffisantes pour sauver tout le monde, qui devrait mourir en premier ?

De nombreux romans de science-fiction, comme The Tyranny of the Butterfly de Frank Schätzing, abordent des préoccupations similaires et résolvent souvent le problème du développement durable d'une manière cruelle qui rappelle certains des chapitres les plus sombres de l'histoire de l'humanité. Or, la réalité n'est pas étrangère à ce phénomène. Il est tentant de penser que nous pouvons compter sur l'intelligence artificielle pour nous aider à résoudre de tels problèmes. La dépopulation et l'euthanasie informatisée font l'objet de discussions et l'intelligence artificielle est déjà utilisée pour aider au triage des patients atteints de Covid-19.

Le dilemme du tramway

Mais faut-il laisser les algorithmes prendre des décisions de vie ou de mort ? Prenons le fameux dilemme du tramway. Dans le cadre de cette expérience de pensée, si l'on ne fait rien, plusieurs personnes seront écrasées par un tramway en fuite. Si on change la voie du tramway pour une autre, moins de gens mourront, mais notre intervention entraînera tout de même des morts.

Nous espérons que vous appréciez SAY.

Pour continuer votre lecture, abonnez-vous.

S'abonner

https://www.say.media/cmNMGtZ