L’état d’urgence numérique en Europe - Bildt Industrie 4.0 : la convergence du monde virtuel, de la conception numérique, de la gestion avec les produits et objets du monde réel .

L’état d’urgence numérique en Europe

Malgré le fait que l'Union européenne a déjà beaucoup à faire face à une nouvelle vague de cas de Covid-19 et qu'elle cherche à se positionner en vue d'une reprise durable, elle ne doit pas ignorer qu'une autre crise se profile à l'horizon due à son rapide et inexcusable retard sur la Chine et l'Amérique dans la transition numérique.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a dressé un bilan positif dans son premier rapport politique annuel (discours sur l'état de l'Union) présenté ce mois-ci au Parlement européen. Il est clair que l'accord conclu cet été sur un fonds de relance et un plan de renouvellement sans précédent de 750 milliards d'euros (879 milliards de dollars) a donné à l'Union européenne un nouveau dynamisme.

Mais l'heure n'est pas à la complaisance. Alors que l'Europe peut se targuer de mener le monde vers la neutralité carbone et une reprise verte, le nombre de cas Covid-19 sur le continent augmente à nouveau et la région risque fort de prendre du retard dans la course technologique mondiale.

En ce qui concerne l'économie au sens large, on parle maintenant d'une reprise en forme de « K ». Certains secteurs déclinent fortement tandis que d'autres sont en plein essor et ce en saisissant des opportunités créées par la crise elle-même. L'UE a toutes les raisons de s'inquiéter du fait que son économie comporte plus de secteurs dans la première catégorie que dans la seconde, laquelle est invariablement centrée sur les technologies de l'information et de la communication (TIC).

Nous espérons que vous appréciez SAY.

Pour continuer votre lecture, abonnez-vous.

S'abonner

https://www.say.media/aLolMJ5