L’Amérique post-Trump fait ses comptes

L’Amérique post-Trump fait ses comptes

La question de savoir si l'Amérique pourra rétablir son statut mondial au cours des quatre prochaines années dépendra de la capacité du peuple américain à s'unir, en tant que nation, pour diriger le monde dans la résolution des problèmes mondiaux d'une manière conforme à l'État de droit.

Pendant les trois premières années de la présidence de Donald Trump, l'Amérique a été confrontée à des crises essentiellement auto-infligées. Cependant, le désastre de la pandémie a mis en évidence les faiblesses de Trump : une politique à l'envers, une fausseté débridée et un colportage de conspirations. Tous reconnaissent maintenant les profondes faiblesses de l'obsession de Trump pour les marchés. Son approche transactionnelle, marquée par des cascades de menaces, des représailles à coups de poing, des revirements brusques et des séances de photos organisées, a dévasté des relations et des alliances de longue date qui reposaient à l'origine sur de véritables liens d'intérêt mutuel, de confiance, de coopération et de sacrifice.

Pire, le mépris de Trump pour les relations était associé à un mépris tout aussi stupéfiant pour la vérité, la diplomatie, la bureaucratie et d'autres éléments essentiels à une bonne administration, tant au niveau national que mondial. Son mépris étonnant pour l'expertise et la science a entraîné le déclin et la dégradation d'institutions nationales autrefois indépendantes et efficaces, telles que la poste américaine, les centres de contrôle et de prévention des maladies, l'agence de protection de l'environnement, la Food and Drug Administration, le FBI et les services de renseignements américains.

Alors que la présidence de Trump abordait sa chaotique quatrième année, sa réaction désastreuse à la pandémie a révélé au grand jour sa mauvaise approche gouvernementale. Son incapacité à mettre en œuvre un plan national de fourniture des tests, des équipements de protection, des respirateurs, des garanties sur les salaires, la recherche des contacts et, à l'avenir, l'administration de vaccins, est venue s'ajouter aux efforts acharnés de son administration pour saper le système de santé américain par des nominations judiciaires réactionnaires. Le désengagement complet des États-Unis de toute action coordonnée au niveau mondial pour lutter contre la pandémie a quasiment assuré que la double crise, économique et de santé publique, allait devenir incontrôlable.

Nous espérons que vous appréciez SAY.

Pour continuer votre lecture, abonnez-vous.

S'abonner

https://www.say.media/jSaaWx6