Amener la paix dans la Corne de l’Afrique ©World Economic Forum - Benedikt von Loebell.

Amener la paix dans la Corne de l’Afrique

ABONNÉS • Les opérations menées par le gouvernement fédéral éthiopien ont permis de libérer le peuple tigréen de plusieurs décennies de règne anarchique par le Front de libération du peuple de Tigré (TPLF). Cette évolution suscite de nouveaux espoirs, mais également un certain nombre de craintes, quant à l’avenir de l’Éthiopie et son rôle dans la Corne de l’Afrique comme au-delà (paru dans SAY 4, 2e trim. 2021).

L’espoir naît de l’éviction définitive d’un TPLF corrompu et dictatorial. Les Éthiopiens peuvent désormais entrevoir un avenir non pas fondé sur le nationalisme ethnique, mais sur l’unité, l’égalité, la liberté et la démocratie. La source de division qui empoisonnait les relations entre États dans la Corne de l’Afrique est par ailleurs surmontée désormais.

Je suis néanmoins conscient du malaise suscité dans la communauté internationale par le démantèlement du TPLF. Beaucoup redoutent un profilage ethnique dans le Tigré, de même que les obstacles à l’aide humanitaire abondent. Mon gouvernement est déterminé à appréhender et dissiper ces inquiétudes.

Le « respect des opinions de l’humanité », cher à Thomas Jefferson, justifie que j’explique pourquoi mon gouvernement a agi pour rétablir la paix dans le Tigré, de quelle manière nous œuvrons pour apaiser les souffrances dans la région, et en quoi nos efforts – soutenus je l’espère par la communauté internationale – bénéficieront à tous au sein de mon pays, y compris aux populations du Tigré et de la Corne de l’Afrique.

Nous espérons que vous appréciez SAY.

Pour continuer votre lecture, abonnez-vous.

S'abonner

https://www.say.media/qj9yCPC